Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - zoomorama

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, avril 30 2010

Zoomorama, the end

Depuis le courant de la semaine, Zoomorama est en liquidation. Nous n'avons pas su trouver le bon modèle économique à temps, et du coup, plus d'argent pour continuer l'aventure. C'est assez dommage car je suis intimement convaincu que la technologie était très bonne. Les développeurs web avaient à leur disposition une technologie de zooming, non pas sur une simple photo, mais sur un document entier, document en XML et CSS, et avaient accès au DOM du document pour le modifier dynamiquement, comme n'importe quel page web. David Marteau et Olivier Gambier avaient donc réussi le tour de force d'avoir une technologie de zooming proche de la philosophie des standards du web (ce que n'avaient pas nos concurrents).

J'ai passé un peu plus d'un an et demi dans une équipe formidable, composées de véritables talents. Une dream team. Merci à eux. C'est donc avec un certain regret d'être obligé de s'arrêter là.

Certains membres de l'équipe sont déjà dans les starting blocks pour enchaîner dans d'autres sociétés, comme Akamai. Et d'autres, comme moi, ont des projets plein la tête. Mais je vous en parlerai en temps utile ;-)

Vous pouvez aller lire le billet d'Olivier et celui de Franklin pour en savoir un peu plus sur cette fermeture.

vendredi, octobre 16 2009

Transitions CSS

La version de développement du futur Firefox 3.7 implémente depuis quelques jours les transitions CSS. Vous avez peut être pu le voir, en lisant Paul qui a parlé discrètement sur son blog, en même temps que la nouvelle implémentation de l'API de l'accéléromètre. Vous pouvez voir une démo de Paul avec les transitions CSS.

Le principe est assez simple:

  • avec la propriété transition-property, vous indiquez les propriétés CSS qui seront concernées par la transition, c'est à dire, quand leur valeur changera, il y aura une transition entre l'ancienne valeur vers la nouvelle valeur, le changement ne sera donc pas immédiat.
  • transition-duration permet d'indiquer la durée de la transition, pour chacune des propriétés
  • transition-timing-function, indique la fonction de transition, c'est à dire la manière dont la transition sera faite. Par exemple la fonction ease-in-out fait une transition rapide au début, lente au "milieu", et rapide à la fin. On a ainsi des fonctions pour faire des effets élastiques, smooth etc..
  • transition-delay pour indiquer à partir de combien de temps la transition doit être faite, à partir du moment où la valeur est changée.
  • transition pour indiquer tout ça en une seule instruction.

Voir la spécification complète sur le site du W3C (spécification qui est encore un brouillon).

Un exemple :

  .mydiv {
     width: 100px;
     transition: width 1s linear;
  }

 .mydiv:hover {
    width:200px;
 }

Quand on passera la souris au dessus de l'élément, sa largeur changera à 200px. Avec la propriété transition, ce changement ne sera pas immédiat. La largeur passera de 100px à 200px en 1 seconde, de manière linéaire. Bien sûr, ce changement de valeur peut être fait via javascript plutôt que sur un :hover, par exemple: document.querySelector(".mydiv").style.width="200px";.

Le gros intérêt de ces propriétés CSS, c'est que ça va rendre obsolète beaucoup de fonctions d'animations que l'on retrouve dans beaucoup de frameworks javascript (jquery, mootools...). Ça permettra des pages plus légères (les frameworks seront moins lourds à terme) et plus rapide.

C'est donc implémenté dans webkit (donc dans Safari, et Chrome je crois), et dans une future version de Firefox, en utilisant bien entendu les prefixes -webkit- et -moz- sur les propriétés pour que ça fonctionne.

Et, comme je l'avais déjà dis il y a quelques mois dans un billet sur notre technologie à Zoomorama, c'est aussi implémenté dans notre browser (développé en actionscript 3). J'ai mis en ligne deux démos faites par David Marteau, et c'est utilisable dés maintenant dans vos fichiers ZML :-)

vendredi, septembre 25 2009

Fortune

Je ne peux m'empêcher de publier un extrait d'un message interne, véritable fortune d'auto-satisfaction de mon collègue Olivier[1], core-developer du browser de zoomorama, à propos donc de ce browser et d'une demo pour un client :

Mais quand même, je peux pas m'empêcher d'avoir une demi-molle :-): un putain de *browser* avec une putain d'implem DOM *from the ground-up*, du scripting hystéro-maniaque comme si les anglais avaient débarqués, de la stylesheet de motard poilu, du content delivering fondant sous la langue comme un clitoris de parturiente

Mais c'est vrai que c'est assez impressionnant ce qu'on arrive à faire. David et Olivier, vous déchirez :-)

Notes

[1] il est bien entendu d'accord pour la publication

lundi, juillet 20 2009

En plein dans le Mercure

En ce moment, je m'amuse pas mal avec Mercurial.

Chez Zoomorama, parce que Subversion devenait limitant pour nous, nous avons décidé de migrer vers Mercurial. On a pas mal recherché et discuté des différents avantages et inconvénients entre git et mercurial, et hg nous semble plus approprié pour nos besoins.

  1. Mercurial nous semble plus propre d'un point de vue des commandes (Il n'y a pas 144 scripts différents avec des dépendances dans tout les sens comme dans Git) et il est presque aussi simple à utiliser que subversion. Cela nous fera gagner du temps pour s'approprier l'outil.
  2. Il y a une très bonne documentation (bien que celle de Git semble s'améliorer), entre autre ce guide
  3. Et surtout il a un bon support sur toutes les plateformes, ce qui est important pour nous puisqu'on fait, entre autres choses, des applis multi plateformes basées sur Mozilla.
  4. On utilise Gecko, en le modifiant, et Gecko étant sous Mercurial, ça ne nous fait pas apprendre un nième outils.

Au niveau fonctionnalités, Git et Mercurial se valent je trouve, surtout dans les fonctionnalités de base. Mercurial a beaucoup progressé et comblé son relatif retard ces derniers temps. Et vu qu'on ne va pas forcément utiliser les fonctionnalités super avancées de ces outils ce n'est pas sur ce point qu'on a pu les départager (quoique, j'apprecie beaucoup l'extension mq de Mercurial)... D'un point de vue performance, on n'a pas des projets de plusieurs dizaines de millions de lignes de code, aussi je ne pense pas que Mercurial va nous pénaliser (bien qu'il parait qu'il est plus lent que Git sur certaines opérations).

Le seul inconvénient qu'on lui trouve : le site officiel est moche par rapport à celui de git :-), mais heureusement, il y a un nouveau site plus propre : http://hg-scm.org/.

Un bon comparatif (sans troll et assez objectif je trouve) qui a fini par nous convaincre : Git vs Mercurial.

Et puis, du coté de mes projets perso, je suis en train aussi de passer aussi à Mercurial. Pour Jelix, je viens de monter http://hg.jelix.org. Je dois encore configurer les droits d'accés pour le push via ssh (c'est moins classe à configurer que pour subversion [1]) et quelques autres broutilles (comme modifier les cron des builders de nightlies). Je vais enfin pouvoir commiter dans le train !

À propos de gestionnaire de sources, le projet PHP vient de changer lui aussi de système. Ils ont enfin délaissé CVS pour utiliser Subversion. Je m'étonne toutefois qu'ils ne se soient pas orienté vers Git, Mercurial ou un autre système décentralisé. Surtout que je n'arrive pas à mettre la main sur leurs arguments en faveur de Subversion par rapport à Git/Mercurial.

Notes

[1] en fait non, une fois compris le truc, c'est bien plus puissant, en utilisant http://hg.opensource.lshift.net/mercurial-server/ et je viens de terminer sa configuration :-)

jeudi, juin 18 2009

La technologie Zoomorama

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler de ce qu'on fait dans la boîte où je travaille, Zoomorama, ou plus exactement, de la technologie que l'on a crée ou utilisé.

Lire la suite...

vendredi, février 27 2009

Beware the master of Xuuuuul

Notre graphiste à Zoomorama, qui fait le design de nos applis XUL, s'est bien amusé :-)

Pour ceux qui n'ont pas flash, une miniature en png...

mercredi, février 4 2009

Un chapitre se termine, et un autre commence

Aujourd'hui, mercredi, fut ma dernière journée chez Disruptive Innovations. Après plus de quatre ans et demi au service de Daniel, j'ai démissionné pour aller vivre de nouvelles aventures, en l'occurrence chez Zoomorama. Je vais continuer à travailler avec la plateforme Mozilla, mais pas seulement, histoire d'élargir mon horizon technologique ;-)