Sur github, voici comment mon activité était représenté il y a quelques semaines :

Contributions sur Github en 2015

Parmi toutes ces contributions, indiquées par des carrés verts, il n'y a pas que des évolutions sur le code de mes projets mais aussi des évolutions sur l'extension Opquast Desktop (une mission financée par Temesis, afin qu'elle fonctionne sur les dernières versions de Firefox), et également des ouvertures de tickets, des commentaires...

Cette baisse d'activité sur mes projets libres, en particulier sur Jelix et SlimerJS n'est pas terrible pour moi dans la mesure où ça n'avance pas beaucoup alors que ça m'est utile et que c'est utile pour des utilisateurs.

J'ai donc décidé que cette année, premièrement, j'essaierai d'écrire plus souvent sur mon blog (voilà un premier billet), et deuxièmement, j'augmenterai l'activité sur mes projets libres ou d'autres projets libres, avec un défi : au moins 1 commit par jour sur un dépôt. Et pendant mon temps libre bien sûr.

Un commit, ça peut paraitre beaucoup parce que parfois, pour ajouter une fonctionnalité ou corriger un bug, et donc aboutir à un commit, cela peut prendre plusieurs heures (et je n'ai pas "plusieurs heures" de temps libre chaque jour), et cela peut paraitre peu, parce que, juste "un" commit...

Donc, est-ce réalisable ? Est-ce utile ? Est-ce que cela va apporter vraiment un plus sur mes projets ? Est-ce que cela va être compatible avec mes autres activités ?

J'ai trouvé des réponses dans le post de John Resig, qui s'est lancé le même défi en 2014. Depuis presque deux ans, il arrive à coder tous les jours sur des projets libres, comme on peut le constater sur son tableau de bord github.

Et finalement, pour moi aussi ça fonctionne : depuis presque un mois, j'arrive à committer tous les jours sur mes dépôts Github, en y passant une heure ou deux, le soir principalement. C'est une question d'organisation et d'entrainement. Comme je travaille tous les jours sur un de mes projets perso, je perd moins de temps à me remémorer où j'en suis. Je ne perds pas le fils. Du coup je passe moins de temps que je pensais au début, tout en restant efficace. Je ne sacrifie pas tellement ma vie de famille : mon temps libre est mieux utilisé, tout simplement. Il "suffit" d'aller moins sur les réseaux sociaux, de moins regarder la télé...

Pendant les vacances, ça sera plus compliqué à cause des activités familiales, mais je trouverais bien quelques minutes par-ci, par-là pour coder un peu.

Effets secondaires, en parti énoncés par John :

  • stress et sentiments de culpabilité par ce que ça n'avance pas : envolés.
  • l'envie et la motivation sont revenus. Pour de multiples raisons :
    • parce que mes projets avancent (doucement mais sûrement)
    • satisfaction "du devoir accompli"
    • voir ce tapis vert se dérouler sur ma page github, même si c'est idiot :-)