Vu que je bosse sur le code de Mozilla, je suis bien obligé d'utiliser Mercurial. Et plus j'utilise, plus j'adore. Surtout son système de pile de patch (l'extension Mq).

Se pose à moi alors la question : pour mon projet Jelix, devrais-je remplacer totalement Subversion par Mercurial ? Ou simplement utiliser Mercurial en local avec hgsvn qui me permettrait de mettre à jour mon dépot Mercurial local à partir du dépot Subversion central ?

En fait, personnellement, je n'ai pas de souci à utiliser Mercurial, bien au contraire, il apporte beaucoup de chose. Mais c'est vis à vis des contributeurs, et surtout des contributeurs potentiels. Je trouve l'utilisation d'un système de gestion de version distribué un poil plus compliquée qu'un centralisé comme Subversion, avec des concepts pas forcément évident à appréhender, surtout quand on est habitué à Subversion ou CVS. En clair, j'ai peur qu'imposer l'utilisation de Mercurial fasse peur (Déjà que j'ai l'impression que l'utilisation d'un outil de versionning ne semble pas encore être la norme en entreprise et que j'ai rencontré pas mal de développeurs web qui savaient à peine ce que c'était que cvs, svn...).

Mais peut-être me fais-je des idées ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?