C'est la valse des sorties de spécifications en "working draft" en ce moment (pour rappel, "working draft" = brouillons des futures spécifications). Voici la liste des plus intérressantes pour moi :

  • CSS3 : Génération de contenu pour les medias "page" : ce sont les propriétés CSS qui vont permettre de styles des entêtes, des notes de bas de page, des pieds de pages, pour la présentation d'un document en plusieurs pages (pour l'impression par exemple).
  • API de sélecteur dans le DOM. Cela définit les méthodes match et matchAll sur l'objet Document. Ces méthodes permettent de récupérer une partie du document, un élement, un attribut, un peu comme la méthode evaluate. Sauf que l'expression n'est pas en XPath, mais sous forme de selecteur CSS3. Ce qui est plus simple ;-)
  • Nouvelle version du brouillon sur XmlHttprequest
  • Le meilleur pour la fin : XBL 2.0 !!! Le langage qui "motorise" une bonne partie des éléments XUL dans Gecko. XBL est un langage qui permet d'ajout un comportement, un contenu, des propriétés, des méthodes à n'importe quel balise.

En gros, si un navigateur comprend le XBL, il pourra prendre en charge n'importe quel autre langage XML qu'il ne prend pas en charge nativement (XForms par exemple). Il suffira de lier à la page web, les composants XBL adéquates. Traduction : comment cacher la machinerie ajax, comment rendre obsolète beaucoup de frameworks Ajax. Des frameworks "ajax" comme BackBase ont par contre un avenir plus radieux puisqu'ils se basent sur un dialecte XML. Il suffira pour ses développeurs de basculer une bonne partie de leur code sous forme XBL. On pourra parier alors sur un framework plus léger, et peut être même plus rapide (par exemple, le framework n'aura plus besoin de parser le document "à la main" comme actuellement, pour générer le contenu : le navigateur le fera pour lui, donc quasi instantanément !)

À noter que XBL 2.0 a été conçu par des Mozilliens, en particulier Ian Hickson (voir le brouillon du brouillon de XBL 2.0 sur le site de mozilla). (David Hyatt, ancien mozillien aussi, et qui travaille depuis un certain temps déjà sur safari, est à l'origine de XBL 1.0 dans Mozilla).

Si vous voulez découvrir XBL 1.0, allez voir le tutoriel sur xulfr.org, et faites du XUL ;-)