Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Logiciels

Propos sur les logiciels que j'utilise, ou pas : Linux, Windows, Logiciels Libres, logiciels propriétaires, vente liée, brevets logiciels...

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, mars 6 2014

Outils d'integration continue, retour d'expérience

Dans un billet précédent, j'avais fait un comparatif d'outils d'intégration continue. Après quelques jours d'utilisation, revirement de décision, j'ai finalement abandonné Jenkins...

Lire la suite...

mercredi, février 5 2014

Comparatif des outils d'intégration continue

En ce moment j'ai pour mission de mettre en place une plateforme de développement. Gitlab a été choisi pour héberger les sources des projets internes et clients. Il faut maintenant mettre en place un outils d'intégration continue, open source si possible. Le premier qui vient en tête est Jenkins. Mais il a des défauts, aussi je suis allé à la recherche d'alternatives, que j'ai installé et testé.

Lire la suite...

vendredi, mars 16 2012

Un serveur pour des tests ? Node.js bien sûr !

Pour une grosse extension pour Firefox (un projet client), j'ai réalisé entre autre chose un composant qui agit sur des pages web. Pour tester ce composant (avec des tests unitaires bien sûr !), j'avais besoin d'un serveur web servant des pages HTML statiques.

J'avais bien pensé à apache, mais ça m’embêtait de déployer toute une artillerie comme WAMP, surtout sur la machine de travail que l'on me prête, pas très performante (et sous windows mais bon, c'est une autre histoire... :-) ). Et puis ça m’embêtait de configurer un serveur web tout court. Donc exit aussi Nginx.

Bref, je voulais un truc très simple, très light. Je me suis alors tourné très vite vers node.js. Téléchargement, lancement de l'installateur, click, click, c'était installé.

J'ai choppé ensuite un script JS implémentant un serveur http de fichiers statiques, pour node.js, comme on en trouve par dizaine sur le web. Une ligne de commande plus tard, j'avais un serveur qui écoutait patiemment le port 8080.

En moins de 5 minutes, j'étais prêt à écrire mes tests. J'ai trouvé ça génial :-) Ça c'est de la productivité !

jeudi, septembre 1 2011

Jelix : de Mercurial à Git

Depuis deux ans déjà, j'ai complètement abandonné subversion et utilisé Mercurial pour gérer le code source de mes projets. J'avais choisi Mercurial au départ parce que je devais l'utiliser pour contribuer à Firefox. J'avais alors apprécié le produit et l'avais adopté pour mes autres projets personnels. Pour les projets professionnels comme chez Zoomorama, et ou pour Jelix, nous (moi et mes collègues ou les contributeurs) avions étudié bien sûr Git avant de choisir Mercurial. À l'époque, Mercurial paraissait plus simple d'utilisation : des commandes plus claires, plus concises, moins verbeuse. Il avait aussi un meilleur support multi-plateforme en particulier sous windows. Ce dernier critère me paraissait essentiel par exemple pour Jelix, car j'avais des contributeurs sous Windows.

Lire la suite...

mardi, mai 10 2011

BlueGriffon 1.0

Septembre 2008, Daniel écrivait les premières lignes de code d'un nouvel éditeur HTML wysiwyg, BlueGriffon. L'idée du projet germait déjà depuis plusieurs mois dans le bureau (j'étais alors salarié de Disruptive Innovations), après l'arrêt du développement de Nvu. Nvu était le premier éditeur HTML de D.I, téléchargé à plusieurs millions d'exemplaires. Cependant l’impossibilité de poursuivre le développement de Nvu[1] et la volonté de repartir sur des bases neuves et saines[2], ont fait naître BlueGriffon.

Développer un tel logiciel n'est pas chose aisée. Cela demande du temps, du financement. Je me rappelle que les débuts n'étaient pas simple. Mais Daniel y est finalement arrivé ! Bravo Daniel !

Deux et demi après, voici enfin la première version stable de BlueGriffon, disponible gratuitement. Support de HTML5, de CSS3, basé sur le moteur de rendu de Firefox 4. Tout y est !

Il y a aussi plusieurs extensions disponibles pour ajouter des fonctionnalités évoluées. Elles sont pour la plupart payantes mais pas chères. N'hésitez pas, ça aidera à faire vivre le projet.

Notes

[1] pour diverses raisons, dont des raisons juridiques

[2] Nvu était basé sur le code de Mozilla Composer, datant du début de la fin des années 90, avec donc un long passif et utilisant une vieille version de Gecko

jeudi, octobre 14 2010

Le moteur Javascript de Firefox rattrape son retard

Connaissez-vous http://arewefastyet.com/ ? C'est un site mis en place par l'équipe des développeurs du moteur javascript de Mozilla, SpiderMonkey. Il permet de suivre l'évolution des performances de ce moteur, en exécutant deux tests : sunspider et v8bench.

Il y a quelques jours, SpiderMonkey avait dépassé Apple Nitro (le moteur js de webkit) sur v8bench. Depuis hier, il est sur le point de le dépasser sur sunspider ! Il reste maintenant à battre le moteur de Google, V8. (Ce sont les versions de développement de ces moteurs javascripts qui sont testés)

Arewefastyet ? v8bench 20101013 arewefastyet ? sunspider 20101013

Légende: courbe violette : spidermonkey (Tracemonkey + JaëgerMonkey); courbe rouge : apple nitro. courbe verte : google v8. courbe noire : spidermonkey (JaëgerMonkey seul)

À noter que ces résultats sont obtenus en lançant les tests non pas dans un navigateur, mais avec les versions "autonomes" des moteurs javascripts (hors navigateur donc). On a donc ici des performances pures, qui ne sont pas impactées par d'autres choses comme un moteur de rendu ou des scripts d'autres sites etc. Il est évident donc que vous n'obtiendrez pas des résultats comparatifs du même ordre, en les lançant dans un navigateur.

C'est ainsi que ce n'est pas encore parfait du coté Mozilla, puisqu'on obtient encore des écarts en lançant ces tests avec Firefox. Probablement que les tests dans Firefox sont biaisés à cause de l'exécution de code JS en dehors de la page de tests, puisque l'interface de Firefox est développée en partie en javascript.

Cependant, les améliorations entre Firefox 3.6 et Firefox 4 sont énormes, et les performances des moteurs javascripts des principaux navigateurs (IE9, Chrome, Safari et Firefox 4) sont maintenant équivalentes. On arrive à des différences qui ne seront pas perceptibles par l'utilisateur.

Je pense que d'ici quelques mois, on aura atteint les limites sur les améliorations dans les moteurs javascript.

la bataille des navigateurs va pouvoir aller se focaliser sur d'autres sujets :-) (accélération matériel etc..)

dimanche, mars 7 2010

Open To Choice

Depuis quelques années, le web se démocratise énormément. Chaque jour des milliers de nouveaux internautes débarquent sur la toile. Bien entendu, la grande majorité d'entre eux ne sont absolument pas au fait des techniques. C'est ainsi que bon nombre d'entre eux ne savent pas qu'il y a autre chose que facebook sur la toile (la preuve avec ce billet de readwriteweb, qui est apparu quelques heures en tête de la recherche "facebook login", et des internautes débarquant alors sur ce site croyant à faire à une refonte du site facebook), ou encore ne savent pas ce qu'est une URL.

Mais ce n'est pas tout, bon nombre d'entre eux ne savent pas ce qu'est un navigateur, ou ne savent pas qu'ils peuvent choisir leur navigateur.

Depuis quelques jours, les utilisateurs européens de windows 7 se voient proposer une page permettant de choisir leur navigateur web. C'est déjà un pas, mais peut être pas suffisant, puisque cela n'explique pas ce qu'est un navigateur, et comment faire le bon choix.

Aussi Mozilla a lancé le site http://opentochoice.org, afin de combler ce manque d'information, et tente de réponde aux questions, et explique notamment pourquoi choisir son navigateur est important.

lundi, janvier 11 2010

What's wrong in Mozilla's plan for Firefox ??

I just read the blog post of Mike Connor, Firefox's lead engineer. And I'm depressed.

Lire la suite...

jeudi, janvier 7 2010

Pub google chrome

Depuis hier, des pubs en 4x3 fleurissent dans le métro et dans les stations RER, vantant les mérites de Google Chrome[1]. C'est la première fois que je vois une pub pour un navigateur.

Je ne trouve pas cette pub en elle-même super percutante, mais bon, on va dire que c'est un avis très subjectif, à cause de mon statut de contributeur à Mozilla :-).

Mais pas seulement. En fait je la trouve totalement nulle.

En effet, il y a quelque chose qui m'a fait bondir dans cette pub, c'est la mention "0 bug". Ce qui est tout à fait mensonger. Ce n'est pas comme si le nombre de bugs ouverts sur le bugzilla de webkit était à 0, hein. Nous avons même à Zoomorama, découvert des crashers (mais je n'ai plus les numéros de bug sous la main).

Un logiciel a toujours, et aura toujours des bugs. Même dans une pub, on ne devrait pas raconter ce genre de connerie "0 bug", mais plutôt se focaliser sur d'autres aspects du logiciel (rapidité, fonctionnalités ou je ne sais quoi d'autre...[2]). Dire "0 bug", c'est prendre les gens pour des cons.

Et hop, Google descend encore d'un cran dans mon estime.

Notes

[1] désolé, je n'ai pas de photos, mais j'en ai trouvé une ici

[2] ce que google fait aussi dans la pub

jeudi, novembre 19 2009

Des nouvelles de IE9

Un nouveau billet sur le IEBlog dévoile les premières nouveautés de IE9. En résumé :

  • accélération matériel pour l'affichage, en utilisant Direct2D et DirectWrite
  • meilleures performances générales, et en particulier pour le moteur JS, qui arrive quasiment au même niveau que ceux des concurrents (dans leurs versions de développement)
  • progression sur le support des standards
    • en l'état actuel du développement de IE9, le score au test acid3 est de 32/100. La version finale aura à priori un meilleur score. Il reste toutefois pour l'instant en queue de peloton.
    • support des bordures arrondies en CSS (border-radius)
    • support des sélecteurs CSS3

C'est encourageant, mais encore bien maigre comme annonce. Quid du support de certaines balises HTML5 comme <canvas>, <video>, audio ? Du support de SVG ? Des APIs de geolocation, web workers, acceleromètre ? Est ce que le moteur JS sera conforme à Ecmascript ? Est ce que l'API DOM sera enfin conforme aux spécifications DOM2 ? DOM3 ? Et j'en passe...

Il y a peut-être des réponses à ces questions dans les vidéos pointées par ce billet, mais je n'ai pas pu les lire, il faut installer Silverlight... (j'ai assez d'un plugin propriétaire dans mon navigateur...).

jeudi, juillet 23 2009

Code Rush sous CC

Le documentaire qui raconte la naissance du projet Mozilla, Code Rush, est maintenant disponible sous licence CC, donc librement visualisable et redistribuable. Il est disponible sous différents formats. Une version numérique (certainement haute qualité) reproduite à partir des rushs originaux est en cours de montage.

Même si je n'ai pas vécu ces débuts (je n'ai commencé à m'intéresser au projet Mozilla qu'en 2002), ça me fait quelque chose de revoir[1] ce documentaire sur ce projet dans lequel je m'investis depuis 2003. Je considère cette naissance comme un grand moment historique en informatique (Netscape Navigator fut tout de même le premier logiciel propriétaire d'envergure à être libéré..).

via Tristan.

Notes

[1] je l'avais déjà vu

lundi, juillet 20 2009

En plein dans le Mercure

En ce moment, je m'amuse pas mal avec Mercurial.

Chez Zoomorama, parce que Subversion devenait limitant pour nous, nous avons décidé de migrer vers Mercurial. On a pas mal recherché et discuté des différents avantages et inconvénients entre git et mercurial, et hg nous semble plus approprié pour nos besoins.

  1. Mercurial nous semble plus propre d'un point de vue des commandes (Il n'y a pas 144 scripts différents avec des dépendances dans tout les sens comme dans Git) et il est presque aussi simple à utiliser que subversion. Cela nous fera gagner du temps pour s'approprier l'outil.
  2. Il y a une très bonne documentation (bien que celle de Git semble s'améliorer), entre autre ce guide
  3. Et surtout il a un bon support sur toutes les plateformes, ce qui est important pour nous puisqu'on fait, entre autres choses, des applis multi plateformes basées sur Mozilla.
  4. On utilise Gecko, en le modifiant, et Gecko étant sous Mercurial, ça ne nous fait pas apprendre un nième outils.

Au niveau fonctionnalités, Git et Mercurial se valent je trouve, surtout dans les fonctionnalités de base. Mercurial a beaucoup progressé et comblé son relatif retard ces derniers temps. Et vu qu'on ne va pas forcément utiliser les fonctionnalités super avancées de ces outils ce n'est pas sur ce point qu'on a pu les départager (quoique, j'apprecie beaucoup l'extension mq de Mercurial)... D'un point de vue performance, on n'a pas des projets de plusieurs dizaines de millions de lignes de code, aussi je ne pense pas que Mercurial va nous pénaliser (bien qu'il parait qu'il est plus lent que Git sur certaines opérations).

Le seul inconvénient qu'on lui trouve : le site officiel est moche par rapport à celui de git :-), mais heureusement, il y a un nouveau site plus propre : http://hg-scm.org/.

Un bon comparatif (sans troll et assez objectif je trouve) qui a fini par nous convaincre : Git vs Mercurial.

Et puis, du coté de mes projets perso, je suis en train aussi de passer aussi à Mercurial. Pour Jelix, je viens de monter http://hg.jelix.org. Je dois encore configurer les droits d'accés pour le push via ssh (c'est moins classe à configurer que pour subversion [1]) et quelques autres broutilles (comme modifier les cron des builders de nightlies). Je vais enfin pouvoir commiter dans le train !

À propos de gestionnaire de sources, le projet PHP vient de changer lui aussi de système. Ils ont enfin délaissé CVS pour utiliser Subversion. Je m'étonne toutefois qu'ils ne se soient pas orienté vers Git, Mercurial ou un autre système décentralisé. Surtout que je n'arrive pas à mettre la main sur leurs arguments en faveur de Subversion par rapport à Git/Mercurial.

Notes

[1] en fait non, une fois compris le truc, c'est bien plus puissant, en utilisant http://hg.opensource.lshift.net/mercurial-server/ et je viens de terminer sa configuration :-)

mardi, juin 30 2009

Sorties majeures aujourd'hui

D'abord celle de Firefox 3.5. Et puis celle de PHP 5.3. Ils apportent chacun leur gros lot de nouveautés.

Notez les chiffres des versions de ces deux logiciels :-)

Sans oublier TwitFactory, la nouvelle appli de Daniel.

lundi, juin 22 2009

Passage à Firefox 3.5RC

Ça y est, je viens de basculer définitivement de Firefox 3.0 à Firefox 3.5 (la release candidate). Malheureusement, j'ai encore la moitié des extensions qui ne sont pas compatibles, dont celle que je me sers pour lire mes flux RSS...

Vivement les extensions dans jetpack !

jeudi, février 26 2009

Eclipse m'a tuer

J'ai tenu une semaine de plus, après mon premier bilan. Mais pas deux. Je n'en pouvais plus de cet IDE sur lequel on passe des heures à retrouver comment on paramètre ceci, cela (quand c'est possible). Sans compter les bugs dans tout les sens. Et il ne s'en sort vraiment pas mieux que Komodo pour un projet aussi volumineux que Mozilla (100% de CPU, plantages et j'en passe).

Assez de perte de temps comme ça. Retour sur un éditeur plus simple, plus light, mieux organisé, et auquel je suis plus habitué, Komodo Edit. Et finalement, y a pas mieux qu'une bonne ligne de commande pour lancer une compil ou un build de test... Je ne lancerai Eclipse que pour utiliser son interface de debuggage C++...

jeudi, février 12 2009

Une semaine avec Eclipse

Je vais essayer d'être un peu plus constructif que dans mon billet précédent, j'ai un peu de temps devant moi là :-)

Ayant entendu beaucoup de bien de la part de mes camarades de jeu et d'autres depuis pas mal de temps, je me suis décidé à installer Eclipse et de l'utiliser pour mes projets professionnels (bien que rien ne m'oblige à l'utiliser, je tiens à la préciser...).

Lire la suite...

vendredi, décembre 12 2008

Premiers essais de KDE4

J'ai mis à jour une de mes machines du boulot de Kubuntu 7.10 vers Kubuntu 8.10 (en passant bien sûr par la mise à jour vers Kubuntu 8.05). Cela ne s'est pas fait sans mal. Autant le passage à 8.05 ne s'est pas trop mal passé (malgré un plantage de l'installateur vers la fin), autant le passage à la 8.10 a complètement foiré. L'installateur ayant complètement déconné, avec plantage (ça devient une habitude), la moitié des paquets installés, et du coup un système inutilisable. J'ai dû finir la mise à jour dans une console tty, à coup d'aptitude/dpkg dans tout les sens, pour avoir une installation complète.

Au premier lancement de KDE4, ma première impression a été "wouaa c'est beau". Mais j'ai été assez vite déçu. Premièrement, c'est assez plantogène. Il y a certaines opérations, comme un bête drag'n'drop d'un fichier sur le bureau, qui font crasher le bureau et/ou KDE. Pour une version 4.1.2, ça le fout mal je trouve.

Ensuite il y a l'ergonomie de l'interface. On sent que les gars essayent de trouver des nouveaux concepts. Mais moi je sens surtout que c'est loin d'être terminé, qu'il y a encore du boulot à faire pour rendre les choses plus intuitives, et plus uniformes. Un exemple parmis tant d'autres : dans le menu K, on clique dans une catégorie, ça affiche alors les applications dans cette catégorie. Et comment revenir à la liste d'avant ? C'est limite si il faut pas chercher. Le bouton de retour étant une espèce de barre grisée sur le coté qui prend toute la hauteur, avec un semblant de flèche. C'est vraiment bizarre.

Il y a aussi le coup des icônes d'application sur le bureau. Je n'ai toujours pas compris comment on pouvait en rajouter, si ce n'est glisser-déposer les vieux fichiers ".desktop" de mon dossier "Desktop" qu'il ne veut plus prendre en compte.

Pour ajouter des plasmoïdes aussi, c'est "bizarre". Bon déjà, faut savoir ce qu'est un plasmoïde. Cliquons alors sur "ajouter des plasmoïdes". J'ai compris assez vite que ça devait être des widgets. Mais c'est quoi ces étoiles dans la liste ? c'est quoi ces tirets rouges ? Faut presque lire une documentation pour comprendre (mais j'ai fini par le savoir sans lire la doc, ouf!).

Quand il faut commencer à lire une documentation pour comprendre une interface, moi je dis : pas bon. Mauvaise interface. Changer interface.

D'un autre coté, Gnome n'évolue pas beaucoup (innovation = 0) et est d'une austérité à faire peur. Et je sais de quoi je parle puisque je l'utilise quotidiennement sur le laptop que je me suis payé cet été. En effet, Ubuntu y était pré-installé. Depuis, je n'ai pas pris le temps de le migrer vers du KDE, ayant voulu aussi laisser sa chance à Gnome.

Bref, 1 partout la balle au centre...

PS: j'ai oublié de parler aussi de la nouvelle interface de Adept : totalement nulle. Impossible de trier les paquets par nom par exemple. Selections des tags imbitiques... Un grand moment comme dirait Daniel...

vendredi, décembre 5 2008

Firefox dépasse les 50% dans certains pays

Selon Net Application, en novembre Firefox a dépassé les 20% de part de marché au niveau mondial, et même les 50% dans au moins 3 pays : Indonésie, Macédoine et Solvenie. Le navigateur est aussi en passe de franchir cette barre de 50% dans d'autres pays : Pologne, Bosnie-Herzégovine, Slovaquie, Finlande et Philippines.

Voir les détails sur ce billet de Ken.

vendredi, septembre 12 2008

Hg ou Svn ? That is the question...

Vu que je bosse sur le code de Mozilla, je suis bien obligé d'utiliser Mercurial. Et plus j'utilise, plus j'adore. Surtout son système de pile de patch (l'extension Mq).

Se pose à moi alors la question : pour mon projet Jelix, devrais-je remplacer totalement Subversion par Mercurial ? Ou simplement utiliser Mercurial en local avec hgsvn qui me permettrait de mettre à jour mon dépot Mercurial local à partir du dépot Subversion central ?

En fait, personnellement, je n'ai pas de souci à utiliser Mercurial, bien au contraire, il apporte beaucoup de chose. Mais c'est vis à vis des contributeurs, et surtout des contributeurs potentiels. Je trouve l'utilisation d'un système de gestion de version distribué un poil plus compliquée qu'un centralisé comme Subversion, avec des concepts pas forcément évident à appréhender, surtout quand on est habitué à Subversion ou CVS. En clair, j'ai peur qu'imposer l'utilisation de Mercurial fasse peur (Déjà que j'ai l'impression que l'utilisation d'un outil de versionning ne semble pas encore être la norme en entreprise et que j'ai rencontré pas mal de développeurs web qui savaient à peine ce que c'était que cvs, svn...).

Mais peut-être me fais-je des idées ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?

mardi, septembre 2 2008

Google Chrome

On attendait un ouragan du coté de la Nouvelle Orléans. Finalement il a plutôt dérivé sur le web. Et il fait très mal : Google annonce la sortie prochaine de son propre navigateur web, qui aura pour nom Google Chrome. Les rumeurs depuis plusieurs mois sur un "GBrowser" étaient donc fondées.

Coté technique :

  • Le rendu sera effectué par le moteur Webkit (utilisé par Safari et Adobe Air)
  • Le moteur javascript a été réécrit from scratch, portant le doux nom "V8", et embarquant une machine virtuelle et un optimisateur de code (ça me rappelle TraceMonkey et Tamarin tiens... ;-))
  • La grosse nouveauté par rapport à la concurrence[1], sera que chaque onglet aura son propre processus, donc une page web ne pourra pas "geler" le reste du navigateur, même si elle fait n'importe quoi. Chaque onglet sera une "sandbox".
  • On peut détacher un onglet pour en faire une fenêtre dédiée à une appli web (même finalité que Mozilla Prism donc..)
  • Intégration de Google Gears (api pour développeurs web)

Une BD orienté technique explique toutes les caractéristiques de ce nouveau navigateur.

Cependant, à y regarder de plus prêt, il n'y a pas multitudes d'innovations dans ce navigateur. La machine virtuelle pour le javascript, les applis indépendantes, le support des standards, et les autres fonctionnalités pour l'utilisateur, sont des choses vers lesquelles presque tout les éditeurs de navigateurs intégrent déjà ou sur le point de le faire.

Bref, mis à part Microsoft, je ne pense pas que les autres éditeurs aient du soucis à se faire au niveau technique. Par contre, cette annonce est tout de même un ouragan, parce que... c'est Google. Imaginez un lien "téléchargez Google Chrome" sur chaque page du moteur de recherche Google, moteur qui je le rappelle est utilisé par une grosse majorité des internautes... Même si la communication de la concurrence à l'égard de cette annonce semble calme, je pense que dans certaines équipes, ça doit être le branle bas de combat[2].

Et puis, pour les fournisseurs d'applications en ligne, ça va être un gros concurrent, car je doute que Google Chrome sera fourni sans des liens vers Google Docs, Google Maps, Google Mail et cie...

Cette annonce marque le commencement d'une nouvelle phase dans la guerre des navigateurs déclenchée par Mozilla avec Firefox 1.0. Niveau DEFCON 2 je dirais. Voir 1 à Redmond, le principal concurrent :-)

Notes

[1] quoique, IE8 parait-il le fait aussi

[2] Pas chez Mozilla, car ils sont très très certainement au courant depuis des lustres, d'autant plus que leur deal avec Google vient d'être re-signé pour 3 ans. D'ailleurs, ce ne serait pas étonnant qu'il y ait anguille sous roche, comme le pense Daniel

- page 1 de 6