Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, juin 13 2012

De retour avec KDE

Il y a un peu plus d'un mois et demi, j'avais tenté un truc. Mon laptop a deux cartes graphiques, une intégré au chipset intel, et une carte séparée, NVidia. Cela permet, pour les systèmes d'exploitations qui prennent en charge, de pouvoir utiliser l'une ou l'autre carte graphique en fonction des besoins des applications, et donc optimiser la consommation en énergie. C'est la fameuse fonctionnalité "Optimus".

Sous Windows, pas de souci. Sous Linux par contre, aucun support (j'étais alors sur une Ubuntu 11.04 32bits). C'est soit la carte faiblarde Intel, soit la carte puissante NVidia, mais il faut alors désactiver l'Optimus dans le bios pour pouvoir l'utiliser. Et l'ennui c'est que, bien qu'il n'y ait qu'une carte utilisée par le système, la deuxième est toujours active, donc pompe du courant pour rien. Et comme j'ai choisi la NVidia, j'ai alors une autonomie plutôt limitée, à peine deux heures :-/

Il y a toutefois un projet pour apporter ce support : Bumblebee. Cela semble prometteur même si un peu embêtant à utiliser puisque si on veut le support NVidia pour une application, il faut la lancer avec un utilitaire fourni.

Cependant, fin Avril, je tente le coup, j'avais du temps, je passais des vacances en Bretagne. J'installe les paquets, mais au final rien ne fonctionne. Problème au redémarrage au niveau de X-Windows. Pire, la désinstallation des paquets ne règle pas le souci. J'essaye de régénérer les fichiers de boot etc, rien. Que dalle. Mon système est flingué. Merci Bumblebee.

Je n'avais pas envie de passer toutes mes vacances à tenter de régler le problème. J'aurai plus vite fait de tout réinstaller. Et ça tombe bien, il fallait que je mette à jour vers une version plus récente d'Ubuntu. Cependant, Unity ne me plaît pas du tout, les dernières avancées dans Gnome ne me satisfont pas.

Et si je retentais KDE ? KDE, mon environnement de bureau fétiche jusqu'à la sortie de sa version 4. J'avais été pas mal déçu par KDE 4.1, et j'étais alors resté sous Gnome (qui était pré-installé sur le laptop que je m'étais payé quelques mois auparavant). Depuis 4 ans, tous les problèmes ont dû être réglé, me dis-je. Hop, c'est parti pour la dernière Kubuntu.

Et je ne suis pas déçu. Effectivement la plupart des reproches que j'avais n'ont plus lieu d'être. C'est réactif, fluide, agréable à utiliser. Il y a bien quelques petits trucs qui me chiffonne (comme le fait que dès qu'on approche une fenêtre du haut de l'écran, KDE met cette fenêtre en plein écran, et je n'ai pas encore trouvé comment désactive ce truc, Merci à Hello dans les commentaires, c'est réglé :-) ), mais ça reste supportable. Depuis un mois et demi donc, je suis très satisfait de KDE4.

Bon, par contre, malgré que je profite d'un noyau plus récent, toujours pas de prise en charge d'Optimus. Ni d'ailleurs de mon lecteur d'empreinte, ni de mon touchpad multitouch (pour ce dernier, j'ai ouïe dire que c'était réglé dans le tout dernier noyau...). Cependant, depuis un an que j'ai ce portable [1], le lecteur de carte SD, le firewire et les diverses fonctions de mise en veille fonctionnent enfin sans bugger ! Avec Linux, il faut être patient :-)

Aller Dell, un petit effort pour fournir des drivers linux (même proprio, je m'en fiche) avec vos nouvelles machines, comme dans le temps...

Notes

[1] un Dell latitude e6520 avec toutes les options au maximum :-)

vendredi, octobre 14 2011

Adieu Mr Ritchie

L'inventeur du langage C et co-créateur d'Unix, Dennis MacAlistair Ritchie, est mort. Malgré sa relative anonymie (vis à vis du grand public en tout cas), ses travaux ont énormément bouleversé l'informatique et continue d'influencer l'informatique d'aujourd'hui. Linux, les systèmes BSD (dont MacOS) et donc tout ce qui motorise les équipements les plus modernes comme les tablettes et les smartphones (Android, iOS), dérivent des créations de Dennis.

Le langage C et Unix sont les technologies qui ont marqués mes années d'études. J'ai découvert le C et le C++ au début de l'année 91 pendant mes années lycées, avec mon premier PC, équipé de Borland C++. J'ai tout de suite adoré (faut dire que ça me changeait du Basic 128 du TO9). Tellement adoré que les matières sur le C/C++ et Unix en IUT m'ont permis d'avoir des notes très élevées, moi qui était un élève moyen en général.

Je peux vous dire que quand j'ai pu enfin utiliser linux sur mon PC, puis quelques temps après, reléguer définitivement Windows sur une partition secondaire de mon disque dur, ce fut jour de fête.

Sale période en ce moment pour les figures de l'informatique, pour ceux qui ont marqué mes débuts en informatique. Même si pour moi Dennis a fait bien plus que Steve Jobs pour l'informatique.

vendredi, décembre 11 2009

Donnez moi du temps pour geeker

J'ai besoin de temps. beaucoup de temps. Par exemple, là maintenant, j'ai besoin de temps pour installer en double boot linux sur mon macbook. Ce n'est pas une nécessité, juste une envie de retourner sur l'OS au pingouin. Linux me manque, après 11 mois passés quasi exclusivement sous MacOS.

MacOS est très bien, il est supérieur en pas mal de points à ses concurrents, notamment la gestion du matériel, ce qui est aussi un peu normal, vu que le système n'est conçu et optimisé que pour un matériel précis. Mais quel bonheur de pouvoir brancher n'importe quel écran et que ça fonctionne du premier coup ! Quel bonheur que la connexion wifi se fasse en 2 clics sans soucis ! Quel bonheur cette gestion de l'énergie sans faille ! Combien de fois j'ai dû refermé mon laptop en urgence pour ne pas rater ma station RER, sans pour autant n'avoir aucun soucis de reprise à l'ouverture (ce qui n'est le cas d'aucun laptop sous linux que j'ai possédé jusqu'ici). Bref, MacOS, c'est le premier OS que j'ai utilisé, qui sait se faire oublier. Tout en étant ouvert aux développeurs, avec sa console, ses origines unix..

Mais il a aussi ses défauts, qui sautent aux yeux quand on a été habitué à une distro linux. Gestion des fenêtres limitée, peu configurable, qui fait qu'il y a des choses énervantes qu'on ne peut changer (comme le fait de devoir cliquer une première fois sur une fenêtre pour l'activer, avant de pouvoir y faire quoi que ce soit). Gestion de bureaux virtuels : à chier. tout simplement. Heureusement que son mode Exposé permet de pallier un tout petit peu à ça.

Et puis c'est énervant de ne pas avoir n'importe quel programme sous la main en deux clics de souris. Sous mac, l'offre logicielle libre est quelque peu limitée (malgré MacPorts). La plupart des programmes sont payants (même si souvent bien foutu), et j'ai souvent une réticence à payer sur le net, surtout sur des petits sites (comment ça paranoïaque ?).

Et puis depuis quelques temps, les screenshots de KDE 4 me font des clins d'oeil. Les news sur les dernières nouveautés du noyau linux me font saliver. J'ai envie de voir si il y a eu de vrai progrès sur le support matériel.

Mais je n'ai pas le temps. Parce que s'engager sur ce genre de chose, veut dire indisponibilité de travailler pour plusieurs heures. Car c'est un peu l'inconnu pour moi l'installation de linux sur un macbook. Ne me parlez pas d'une autre machine. Je n'ai pour l'instant pas trouvé mieux ailleurs (peut être les Dells, ou les anciens Thinkpads). Cette semaine encore, j'ai fait un tour à la Fnac. Et il n'y a pas photo : les plus belles machines, tant d'un point de vue technique (raaaah ce trackpad géant multi touch !) qu'esthétique, restent les macbooks. Bon après, certes, il y a le prix, bien que ça le vaille...

Vous allez me dire que c'est dommage de s'arrêter sur des critères aussi superflus. Mais après 25 ans passés sur des machines diverses et variées (et souvent moches), j'ai envie de faire plaisir à mes yeux. Mine de rien, ça rend le travail plus agréable.

samedi, octobre 28 2006

Mandriva 2007 vs Kubuntu 6.10

Histoire de remettre ma machine au gout du jour à la maison, j'ai testé l'installation de deux distros dernière génération : Mandriva 2007 et Kubuntu 6.10.

Lire la suite...

vendredi, octobre 14 2005

Test kubuntu trés trés rapide

  1. téléchargement d'une image iso de Kubuntu 5.10
  2. gravage du CD
  3. demarrage de mon portable (vieux Toshiba Satellite 4030) sur le cd
  4. boot
  5. demande du nom de la machine
  6. demarrage de l'outils de partitionnement
  7. il ne voit pas les partitions existantes, et seul choix : tout reformater, ce que je ne veux pas
  8. CTRL+ALT+SUPP, rangement du cd dans son etui
  9. fin

Conclusion : je reste avec ma Mandrake (en attendant Mandriva 2006). J'essaierai sur une autre machine plus tard. :-/

jeudi, mars 18 2004

Linux pret pour le desktop, chapitre 154

Le week-end dernier, j'ai changé de carte mère sur mon bon vieux pc de chez moi.

J'ai donc troqué ma carte mère ASUS CUSL2, motorisée par un celeron 700 et 512 Mo de SDRam, par une rutilante ASUS A7V8X-X chevauchée par un AMD Athlon 2600+ et 512 Mo de DDRMachinRam (pfff avec tous ces noms finissant par Ram, on ne s'y retrouve plus). Tout ça pour seulement 230 euros, puisque j'ai pu garder tout le reste (disque dur UDMA, carte graphique, carte scsi etc..)

J'ouvre le capot, joue au mécano pendant 20 minutes, referme le capot, appuie sur le bouton ON, et choisi Linux Mandrake 9.2 au boot.



Le démarrage se passe nickel. Je me loggue. J'ouvre Mozilla (Ouuuaaaah ça va super vite maintenant !). Je fais mumuse quelques heures avec mes applis. Aucun problème. Rien à installer, Rien à configurer. J'éteins.

Le lendemain, je reboote, mais sous Windows 2000 (*). Et là, super affolement du système Fenêtre. Il ne savait plus où il était le pauvre. J'ai du ré-installer tous mes drivers, que ce soit ceux de ma carte graphique, réseau, son etc. Tous ! Alors que théoriquement, il n'y avait que le driver du chipset de la nouvelle carte mère à installer (et encore, j'ai désactivé les sorties graphique, son, reseaux embarquées sur la carte mère) . Ha-llu-ci-nant !

Bon, ok, c'est un peu exagéré de comparer une antiquité comme Windows 2000 avec une Mandrake 9.2. Mais cela prouve quand même une chose : Linux est vraiment prêt pour l'utilisateur de base.

(*) oui sous windows. Chut, je l'avais pas dit, mais depuis sa dernière désinstallation, des amis avec qui je fais des lans privés 2-3 fois par an (uniquement entre "vieux", pas de boutonneux de 15 ans, on ne veut pas se faire latter non plus..), ont menacé de tordre le cou à mon pingouin en peluche si je ne réinstallais pas Counter Strike pour continuer à jouer avec eux. La menace était trop forte. J'ai cédé. :-(

lundi, février 9 2004

Tux est un manchot

A la question que l'on trouve ici, Pingouin ou Manchot ?!, je suis d'accord pour dire que Tux, la mascotte de Linux, est un manchot.

Toutes les explications sur ce site.

Donc désormais, je parlerais de manchot.

Mmm... Si ça se trouve, à l'origine, c'est bien un pingouin que voulait Linus Torvalds, mais c'est le dessinateur de la mascotte qui s'est trompé. Il a dessiné un manchot à la place d'un pingouin..

Arf.. La vérité est ailleurs, une fois de plus.

lundi, novembre 3 2003

Participer à un projet libre sans programmer

Vous ne connaissez pas grand chose en programmation ? Vous voulez aider dans un projet qui vous tient à coeur mais vous n'avez pas énormément de temps ou l'envie d'essayer de comprendre les milliers de ligne de code déjà écrites ?

Il y a une solution pour vous : aider à écrire la documentation, à la relire, à traduire, à participer à l'élaboration du site web. Dans un projet libre, il y en a pour tout les goûts et les niveaux.

Par exemple, pourquoi ne pas participer à la traduction en français des messages du noyau linux ? Cette initiative vient d'être relancée et possède un site dédié : http://www.traduc.org/kernelfr/ (source : linuxfr). Ils ont besoin de volontaires !

Linux ne vous attire pas spécialement ? Qu'importe ! Il y a des centaines de projets qui ont besoin de p'tite main ! On pourrait citer frenchmozilla, une équipe qui traduit Mozilla en français. Ils ont besoin de votre avis, de votre relecture. N'hésitez pas !

mardi, octobre 7 2003

Virus sous linux

A propos des virus sous linux :

To mess up a Linux box, you need to work at it; to mess up your Windows box, you just need to work on it.

Pour ceux qui croient toujours que les virus ça va arriver sous linux et autres unix, allez lire ceci : Linux vs. Windows Viruses. Excellent :-)

mardi, août 19 2003

le site Microsoft.com servi par des serveurs linux

C'est LA news du jour. Quand vous allez sur le site http://www.microsoft.com, c'est un serveur linux qui vous sert la page.

Microsoft aurait donc des serveurs linux ? Avouez le, ça serait plutôt drôle :-) Genre Microsoft Linux eh eh !

Oui mais non. En fait, Microsoft utilise les services d'akamai, société qui a inventé un procédé de cache, et qui dispose un peu partout dans le monde, des serveurs mettant en cache les sites web. Un mega proxy en quelques sortes. Et ces megas proxys, sont sous linux.

source : netcraft

lundi, juin 23 2003

Linux pour les non-voyants / mal-voyants

Aujourd'hui, utiliser Linux quand on est aveugle ou mal-voyant, c'est possible, et trés facilement avec la distribution Oralux.

Cette distribution est basé sur la knoppix, dont elle peut être testée sans rien installer sur son ordinateur.

A noter que le site d'Oralux respecte les standards du web, n'utilise pas de table pour la présentation mais CSS, et respecte les principales recommandations d'accessiblité pour le web.

(source : linuxfr)

(Edit : il s'agit bien d'oralux et non d'oralinux comme je l'avais écrit auparavant)

vendredi, juin 20 2003

80 000 postes sous linux en Estrémadure

Vous ne pouvez pas savoir le plaisir immense que j'ai en lisant ce genre de nouvelles \o/

Cela voudrait dire aussi que le gouvernement d'Estrémadure n'a pas cédé aux chants de la sirène Steve Balmer, qui leur offrait pour plusieurs millions de dollars de licence.

(Edit : yes ! une autre nouvelle du même genre ! Purée, quelle bonne journée ! :-D)

vendredi, janvier 24 2003

Linux viole les droits de SCO ?!

SCO annonce qu'il possède des brevets sur les systèmes unix, notament la version System V.
Et le systeme GNU/linux, comme beaucoup d'autre Unix-like, reprend des principes evoqués dans ces brevets. Je ne sais pas où tout ça, ça va nous mener :-(. Mais bon, je ne pense pas que ça ira loin.
Cette affaire me rappel celle de je ne sais plus quelle compagnie qui possede les brevets sur le format GIF, et qui voulait faire payer tout les utilisateurs d'images GIF.
Même technique : ils attendent que tout le monde utilisent librement un format ou une techno, et se reveille un beau jour en voulant faire payer tout ces utilisateurs, dans l'espoir de ramasser un tas de pognon.
Mais ça ne fonctionne pas toujours. La compagnie avec son format GIF s'est tout de même rendu compte de la débilité de son action et dorénavant, seul les editeurs de logiciels de création graphique doivent payer des royalties. Heureusement que le W3C est là et nous propose le trés fameux format PNG, trés bonne alternative à GIF.