Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, juin 13 2012

De retour avec KDE

Il y a un peu plus d'un mois et demi, j'avais tenté un truc. Mon laptop a deux cartes graphiques, une intégré au chipset intel, et une carte séparée, NVidia. Cela permet, pour les systèmes d'exploitations qui prennent en charge, de pouvoir utiliser l'une ou l'autre carte graphique en fonction des besoins des applications, et donc optimiser la consommation en énergie. C'est la fameuse fonctionnalité "Optimus".

Sous Windows, pas de souci. Sous Linux par contre, aucun support (j'étais alors sur une Ubuntu 11.04 32bits). C'est soit la carte faiblarde Intel, soit la carte puissante NVidia, mais il faut alors désactiver l'Optimus dans le bios pour pouvoir l'utiliser. Et l'ennui c'est que, bien qu'il n'y ait qu'une carte utilisée par le système, la deuxième est toujours active, donc pompe du courant pour rien. Et comme j'ai choisi la NVidia, j'ai alors une autonomie plutôt limitée, à peine deux heures :-/

Il y a toutefois un projet pour apporter ce support : Bumblebee. Cela semble prometteur même si un peu embêtant à utiliser puisque si on veut le support NVidia pour une application, il faut la lancer avec un utilitaire fourni.

Cependant, fin Avril, je tente le coup, j'avais du temps, je passais des vacances en Bretagne. J'installe les paquets, mais au final rien ne fonctionne. Problème au redémarrage au niveau de X-Windows. Pire, la désinstallation des paquets ne règle pas le souci. J'essaye de régénérer les fichiers de boot etc, rien. Que dalle. Mon système est flingué. Merci Bumblebee.

Je n'avais pas envie de passer toutes mes vacances à tenter de régler le problème. J'aurai plus vite fait de tout réinstaller. Et ça tombe bien, il fallait que je mette à jour vers une version plus récente d'Ubuntu. Cependant, Unity ne me plaît pas du tout, les dernières avancées dans Gnome ne me satisfont pas.

Et si je retentais KDE ? KDE, mon environnement de bureau fétiche jusqu'à la sortie de sa version 4. J'avais été pas mal déçu par KDE 4.1, et j'étais alors resté sous Gnome (qui était pré-installé sur le laptop que je m'étais payé quelques mois auparavant). Depuis 4 ans, tous les problèmes ont dû être réglé, me dis-je. Hop, c'est parti pour la dernière Kubuntu.

Et je ne suis pas déçu. Effectivement la plupart des reproches que j'avais n'ont plus lieu d'être. C'est réactif, fluide, agréable à utiliser. Il y a bien quelques petits trucs qui me chiffonne (comme le fait que dès qu'on approche une fenêtre du haut de l'écran, KDE met cette fenêtre en plein écran, et je n'ai pas encore trouvé comment désactive ce truc, Merci à Hello dans les commentaires, c'est réglé :-) ), mais ça reste supportable. Depuis un mois et demi donc, je suis très satisfait de KDE4.

Bon, par contre, malgré que je profite d'un noyau plus récent, toujours pas de prise en charge d'Optimus. Ni d'ailleurs de mon lecteur d'empreinte, ni de mon touchpad multitouch (pour ce dernier, j'ai ouïe dire que c'était réglé dans le tout dernier noyau...). Cependant, depuis un an que j'ai ce portable [1], le lecteur de carte SD, le firewire et les diverses fonctions de mise en veille fonctionnent enfin sans bugger ! Avec Linux, il faut être patient :-)

Aller Dell, un petit effort pour fournir des drivers linux (même proprio, je m'en fiche) avec vos nouvelles machines, comme dans le temps...

Notes

[1] un Dell latitude e6520 avec toutes les options au maximum :-)

mardi, juillet 22 2008

Un nouveau portable

À mon retour des RMLL, j'ai essayé de faire quelque chose sur mon vieux portable agonisant. Je l'ai désossé complètement, vérifié toutes les connections, au cas où le problème aurait été un truc à moitié débranché suite à un choc. J'ai aussi enlevé la poussière qui obstruait la sortie d'air chaud. Mais rien n'y a fait : j'ai toujours ces problèmes d'affichage, et donc pour moi la carte graphique est morte.

J'ai donc décidé suite à ça de me trouver un nouveau portable. J'ai bien regardé les occasions, mais je n'ai pas trouvé des choses qui me plaisaient à bas prix. Je n'ai pas non plus trouvé de vieux Toshiba M10 ayant la même configuration graphique pour éventuellement récupéré la carte graphique. Et puis, franchement, j'en ai marre de me traîner depuis des années avec du matériel d'occasion. J'ai donc craqué, raclé les fonds de tiroir, et je me suis payé un Dell inspiron 1525, livré sous Ubuntu. Il est arrivé aujourd'hui, ce qui me laisse du temps pour installer ce dont j'ai besoin pour le Summit Mozilla.

La coque externe est sympa. L'intérieur un peu moins beau, les plastiques faisant un peu "cheap", mais je ne vais pas faire le difficile : c'est l'entrée de gamme chez Dell tout de même.

Coté connectivité, il y a vraiment tout : 4 USB, HDMI, firewire, sortie VGA et télé, lecteur carte SD/MMC, sortie casque et microphone, Ethernet, Wifi, modem. Suffisant pour moi en tout cas. J'ai rajouté l'option écran 15.4p en 1440*900, batterie 9 cellules, webcam, processeur dual core T2390 (c'est pas super tip top mais mieux que le pauvre celeron de base par défaut) et 2 Go de ram : il me faut pouvoir compiler Mozilla sans problème. Coté carte graphique, c'est un truc de base intégré Intel. Pas besoin de plus pour développer.

Au premier démarrage, c'est un bonheur d'avoir de suite un linux, et pas avoir à virer Windows. En plus, absolument tout fonctionne sans rien configurer : de la webcam au wifi, en passant par les effets compiz ou la mise en veille (faut que je configure la mise en veille au rabat de l'écran, pour vérifier tout de même).

Après quelques heures d'utilisations, je n'ai rien à redire, c'est parfait :-)

Enfin presque. Parce que Ubuntu, c'est Gnome quand même[1]. Je sens que d'ici quelques jours, je vais le remplacer par KDE. Il y a des petits trucs qui me chiffonnent. J'ai par exemple l'impression qui me prend pour un neuneu dans certaines boites de dialogues de préférences, tellement il y a peu d'options utiles et qu'il manque à mon avis des options importantes. L'alternative est de passer par GConf. Mais.. comment dire... Gconf... Pour un environnement qui se veut User-Friendly, Gconf n'est franchement pas une réussite, et aussi bordélique que la registry de Windows. Dans KDE, j'ai au moins cette impression de pouvoir contrôler un minimum de chose, sans trop en avoir dans tout les sens, tout en ayant une interface agréable. Les vieilles boites de dialogues clickodromes des vieux KDE n'existent plus vraiment. M'enfin je lui laisse une chance à ce Gnome. On verra bien. C'est bien parce que je ne veux pas passer du temps à tout réinstaller pour le moment :-).

Mise à jour : en fait, l'organisation des préférences et des paramètres systèmes est différente, faut chercher ceci ou cela ailleurs, et donc certaines boites sont plus vide que d'autres. L'écart entre les deux environnements est donc moins grand que ce que je voyais au début. Reste quand même que la boite de préférence "à la Mac" de Kde fournie dans Kunbuntu est bien plus sympathique que ce menu de préférences à rallonge de Gnome, que l'éditeur de texte Gedit n'arrive pas à la cheville de Kate, que je préfère adept plutôt que synaptic, que certains programmes vont me manquer comme kdiff3 etc.

Notes

[1] Oui, c'est un paragraphe trollesque