Paul Rouget nous a fait de jolies demos (que vous pouvez voir en vidéo sur hacks.mozilla.org), pour montrer ce qu'on peut faire avec la nouvelle API qui permet de profiter de l'accéléromètre embarqué dans votre laptop ou tablette.

Les réactions n'ont pas tardé un peu partout sur le web, et en gros, j'en ai retiré 3 différentes :

  • "vous feriez mieux de travailler sur autre chose"
  • "c'est inutile, ça sert à rien"
  • "c'est génial !"

Pour le "vous feriez mieux de travailler sur autre chose", on va passer vite fait, c'est du pur troll. Il y a plusieurs dizaines de développeurs qui bossent à temps plein sur Firefox, et il est évident que chacun bosse sur des sujets différents. Le support de l'accéléromètre a été fait par un seul gars, pas 250. Bref, ce n'est pas une perte de temps.

Les deux autres remarques sont plus intéressantes. Et en analysant (à l'arrache) les réactions, j'ai remarqué qu'en fait la première semblait être faite principalement par des non-développeurs, et la deuxième par des développeurs.

En fait, beaucoup de gens, en voyant une des démos qui montre une page web s'orienter ou se tordre en fonction de l'orientation du laptop, n'ont pas vu l'intérêt technique de la chose. Ils ont regardé la démo "au premier degré" pourrait-on dire. Il y en a qui ont cru comprendre que dans les prochaines versions de Firefox, les pages web s'orienteront en fonction de l'orientation du laptop. Du coup, ils disent que ça ne sert à rien, qu'ils ne bougent de toute façon pas leur laptop, ou encore que c'est une horreur, parce que quand une image s'affichera dans le mauvais sens, ils ne pourront plus basculer leur laptop pour voir l'image dans le bon sens, etc...

Et en fait, ce n'est pas du tout ça, et effectivement, la démo est peut être mal choisie au final. Car en fait, l'intérêt de la démo se trouve sous le capot, dans le code source de la page, pour montrer avec quelle facilité on peut utiliser l'accéléromètre. C'est pourquoi la plupart qui ont trouvé cette démo géniale sont je pense des développeurs, ils ont regardé le source de la page.

Il faut donc juste comprendre que Mozilla a mis à disposition un outil, pour les développeurs web. Et il est tellement nouveau que des usages concrets de cet outils restent à inventer. On sait que l'une des premières utilités est pour les jeux, sur Fennec, la version mobile de Firefox, ou pour la version desktop sur les tablettes, comme on peut voir dans les jeux pour IPhone. Pour d'autres utilités, surtout sur le desktop, nul doute que des développeurs vont en trouver ! C'était pareil pour <canvas>, <video>, l'api de géolocalisation etc.. On ne voit pas toujours l'intérêt d'une nouvelle techno quand elle débarque. Mais au final, des usages sont inventés, créés.

Ça me rappelle d'ailleurs la conférence de Paul et Tristan à Paris Web, durant laquelle Paul fait plein de démos sur des nouvelles technos présentes ou à venir dans Firefox, et ajoutant à un moment donné, "j'ai pas dit que ça servait à quelque chose", suivi d'un grand rire dans la salle. Oui, au visionnage des démos (genre une vidéo de Tristan Nitot tournant en rond), un utilisateur lambda, voire un développeur web, peut effectivement se demander l'intérêt de tel ou tel truc. Mais en y réfléchissant, ou quand il sera confronté à un besoin précis, peut être bien qu'il en trouvera.

Si d'ailleurs vous avez des idées de l'utilité de l'accéléromètre dans une appli web, signalez les à Paul ou ici dans les commentaires, cela lui permettra de faire des démos "plus utiles" du point de vue de l'utilisateur :-)