Bon, après la route coupée qui nous a obligé de changer les plannings de retour avec un supplément de 5h pour le voyage de retour, voilà maintenant qu'un camion, vers 6h du matin, percute le transformateur électrique de l'hôtel, provoquant donc une coupure de courant. Il n'aura été rétablie que 8h plus tard, laissant 400 pauvres contributeurs regarder la batterie de leur laptop agoniser.

Cela n'a pas empêché les sessions de se poursuivre (mais sans projecteurs). Celle sur XulRunner fut assez animée, avec les plaintes de quelques utilisateurs/contributeurs, à propos de patchs non acceptés ou du manque de visibilité sur l'avenir du "produit". Il est cependant devenu clair que Mozilla ne veut pas en faire un produit comme Adobe le fait avec Air ou Microsoft avec Silverlight. XulRunner reste, et restera, la plateforme de développement des produits Firefox et Thunderbird[1]. Libre à quiconque de l'utiliser pour ses propres applications, et de proposer des patchs pour améliorer la "généricité" de la plateforme, ce qu'encourage en particulier Mark Finkle. Mais si des API doivent changer pour les besoins des produits Mozilla, elles changeront, et il faudra donc faire avec. Cela n'empêche pas XulRunner d'être une bonne plateforme avec des technologies innovantes et solides.

Le soir, nous avons eu droit à un diner festif dans un restaurant au sommet d'une montagne (il y neigait !). Déco "Mozilla", orchestre, buffet copieux, ce fut une très agréable soirée, avec le discours de cloture de Mitchell Baker et le court mais émouvant discours d'adieux de Mike Schroepfer qui part chez Facebook..

Notes

[1] Pour rappel, Firefox 3 repose sur XulRunner et permet de lancer des applications XulRunner