Un article sur theinquirer.fr fait état du bilan sur l'expérience de la distribution du dernier album de Radiohead. Radiohead a mis son album en libre service, et les internautes pouvaient donner ce qu'ils voulaient en échange. Il apparait qu'il n'y a que 38% des téléchargeurs qui ont payé quelque chose. Et la moyenne des dons est de 8,05 dollars pour les utilisateurs américains et 4.64 pour les autres.

L'auteur de l'article en conclu que les utilisateurs estiment que la musique devrait être gratuite.

Je trouve que l'auteur conclu très mal et se pose la mauvaise question.

Pour moi, la question n'est pas de savoir si une majorité d'utilisateur payent ou pas, mais c'est de savoir combien ça a rapporté en tout. En clair, est ce que le groupe a pu avoir suffisamment d'argent pour faire des bénéfices et donc se payer un minimum. C'est ça le plus important au final. À priori, il y aurait plusieurs centaines de milliers de téléchargement, ce qui a permis je pense à RadioHead de rentrer dans ses frais. D'autant plus que tout est bénéfice pour eux : il n'y a pas de distributeur, de major qui prend sa grosse part au passage. Je suis sûr qu'ils auraient gagné moins si ils étaient passé par le circuit traditionnel.

De plus, parmis ces méchants internautes qui n'ont pas payé l'album, combien ont vraiment apprécié l'album ? C'est encore une question que ne se pose pas l'auteur de l'article. Il y a fort à parier que, parmis ceux qui n'ont pas payé, il y en ait beaucoup qui ne l'ont pas aimé. Pourquoi alors auraient-ils payés ? Cette catégorie de personne est à comparer à celle des clients des marchands de disques traditionnels, qui écoutent l'album en écoute libre dans le magasin, et décident ensuite de ne pas l'acheter. Traite-t-on ces clients de pirates ? de voleurs ?

Après bien sûr, il y a ceux qui ne veulent pas payer l'album alors qu'ils l'apprécient. Mais là encore, parmis ceux-là, combien auraient eu les moyens de se payer le CD si il avait été mis en vente chez les marchands de disque ? Comptabilise-t-on toutes les personnes qui n'achètent pas de CD dans les statistiques de ventes des CD ? Non, bien sûr. Aussi ça n'aurait rien changer aux bénéfices réalisés si cette catégorie d'internautes avait ou non téléchargé l'album.

Bref, je pense qu'une partie des internautes qui n'ont pas payé sont à ignorer dans les résultats. Par contre il est vrai qu'on ne connait pas la proportion de ces gens. Il faudrait donc faire un sondage, avant de conclure que tout ces internautes qui ne payent pas sont de vilains internautes qui ne pensent qu'à tout prendre gratuitement.