Le vote électronique, c'est quoi ? C'est confier son vote à une machine, à une boite noire dont on ne sait absolument rien. Et personne ne peut vérifier que votre vote a bien été pris en compte et correctement. Je n'ai donc nullement confiance à ces machines (Et je suis informaticien, je sais ce que je dis ! ;-) ). François explique bien le problème :

Aux prochaines élections de cette année, plus d'un million d'électeurs français verront leur bulletin « dématérialisé » et leur vote comptabilisé par une boite noire dont ils ne connaissent, ni ne peuvent vérifier, le fonctionnement et la programmation. Tout comme les assesseurs qui sont pourtant censés contrôler le bon déroulement du scrutin, et qui auront bien du mal à vérifier avec leurs propres yeux avant l'ouverture du bureau de vote que les soi-disantes « urnes » sont bien vides. Dans les municipalités qui auront fait le choix de remplacer des urnes transparentes, dont toute personne munie d'une vision pas trop déficiente peut comprendre et vérifier le fonctionnement, par des ordinateurs de vote, les électeurs n'auront plus le choix d'utiliser un bulletin papier. Ils devront faire une confiance aveugle dans des machines et une technologie qui n'ont cessé de prouver qu'on ne peut justement pas leur faire confiance.

Lire aussi L'état des lieux fait par François.

À noter aussi qu'on peut lire ici ou là des propositions sur l'ouverture du code source de ces machines. Certes, en analysant le code source, on pourrait savoir si le fonctionnement est correct. Mais qui peut assurer que le programme enregistré dans la machine est bien celui qui correspond au code source publié ? Sans compter qu'il faut avoir une certaine expertise en matière de programmation pour faire ces vérifications : peu de personnes peuvent donc être s'assurer elle même du fonctionnement et de l'utilisation honnête de la machine.

J'ai donc signé la pétition contre le vote éléctronique. Vous aussi signez !