Ce qui est bien avec le web, c'est qu'on peut arriver à mieux faire connaitre au monde entier ses compétences, son savoir faire, ou tout simplement son existence. On peut faire découvrir des choses passionnantes aux gens, partager ses passions, partager du code, partager plein de choses. C'est tout simplement génial.

Ce qui est emmerdant avec le web, c'est que cela ne met pas en lumière seulement les gens "normaux", mais aussi, et peut être surtout avec ce web 2.0 social de mes fesses, les cons.

On en voit parfois passer au dessus du lot (les supers cons [1]), car ils arrivent à se faire remarquer par leurs publications d'âneries et de FUD en tout genre. On peut même en voir parfois en train de se pignoler sur leur blog en voyant passer leur compteur de visite de 3 à 1000/jour, simplement aprés avoir posté un troll énorme (non non, pas d'exemples, sinon ils vont finir par faire une crise cardiaque ou pire, se croire les rois du web). Et le web des cons, c'est d'autant plus dangereux qu'ils arrivent parfois à faire accepter leurs idées (aux autres cons, mais pas toujours malheureusement), qu'ils arrivent à tromper du monde.

Mais heureusement pas tout le monde. Et puis l'expérience montre qu'on n'entend plus parler des supers cons quelques jours après leurs méfaits. Ils retombent souvent dans les tréfonds du web, au milieu d'autres trolls puants agonisants (non, un logo "web 2.0 compliant" flashy n'y change rien).

C'est pourquoi je ne m'en fait pas pour le web, le vrai web, celui des gens normaux, celui des gens intelligents et celui des gens qui laissent une trace constructive de leur participation au web [2].

Notes

[1] ne vous mèprenez pas sur le terme "super", être super con, c'est moins bien qu'être con.

[2] que je fasse parti de ces groupes de gens ou pas est une autre histoire, je laisse le lecteur seul juge...