À ce fléau qu'est le moteur à essence, certains proposent des alternatives, qui semblent de prime abord intérressantes :

  • le moteur à hydrogène
  • le moteur à eau
  • le moteur 100% éléctrique (sur batterie)
  • le moteur hybride électrique-essence comme le propose depuis peu Toyota avec sa Prius
  • le moteur à air comprimé
  • les moteurs à carburants "bio"

Les effets directs de ces moteurs ne sont pas trés polluants : trés peu voir pas du tout de rejet de CO2 et autres gaz nocifs dans l'atmosphère.

Cependant, ce que beaucoup oublient, ce sont les effets indirects. En effet, voyons ce qu'ont besoin ces moteurs pour fonctionner :

  • le moteur à hydrogène : de l'hydrogène, fabriqué suite à l'hydrolyse d'eau, nécessitant donc de l'éléctricité.
  • le moteur à eau : de l'éléctricité, pour faire une hydrolyse de l'eau, afin de produire de l'hydrogène
  • le moteur 100% éléctrique : éléctricité
  • le moteur hybride éléctrique-essence : essence
  • le moteur à air comprimé : de l'air comprimé, issue d'un compresseur (thermique = essence) ou éléctrique.
  • les moteurs à carburants "bio" : du colza ou autre

Bref, il n'y a pas de mystère, il faut un apport d'énergie exterieure, qui a malheureusement lui aussi un coût écologique. L'éléctricité n'apparait pas comme par magie. Il faut des centrales (nucléaires ou thermiques) derrière (ne me parlez pas de l'éolien ou autre, couvrir le territoire d'éoliennes ne suffirait pas j'en suis sûr à couvrir tous les besoins en énergie de ces millions de moteurs). Pour ce qui est du colza ou autre, il faudrait des milliers d'hectares de champs, pour subvenir aux besoins de ces millions de moteurs (et le blé, le maïs ou autre céréales, on les fait pousser où ? On mange quoi ?).

Ces moteurs ne sont donc pas aussi propres que ce veulent faire croire leurs partisans, voire pas plus propre je pense que le moteur thermique classique. Et que dire pour certains d'entre eux, de toutes ces batteries nécéssaires à leur fonctionnement ? Elles contiennent des métaux lourds, indigestes pour la nature. Quid du coût écologique pour leur fabrication ? (il faut bien les produire ces métaux lourd, et cela doit certainement nécéssiter des traitements chimiques importants mais coûteux eux aussi pour l'environnement). Quid aussi de leur recyclage en fin de vie ? Par exemple, est ce que Toyota s'engage à reprendre les nombreuses batteries des prius lorsqu'elles sont usées ? Sont-elles d'ailleurs recyclables ces batteries ?

Je ne vais pas oublier non plus les voitures "solaires" (qui ne sont pas utilisables partout ;-) ) : d'un point de vue global, l'énergie qu'il faut consommer pour fabriquer des cellules photo-éléctrique est au moins égale, voire supérieur à celle qu'elles produiront tout au court de leur vie (d'aprés ce que j'ai lu je ne sais plus où).

Finalement, pas évident de vraiment savoir qui est le plus propre, hein ?

Pour le moment, la meilleure alternative je pense, c'est de de se passer de l'automobile, au profit des transport en commun ou des vélos. De redevenir des Homo Sapiens, et non plus d'être des Autos-Sapiens.

Mais malheureusement, cela fait longtemps que rouler à vélo est devenu trés dangereux (en ville ou en banlieue) du fait de l'incivilité grandissante des automobilistes, ou tout simplement du trop grand nombre d'automobiles et du manque de voies dédiées. Et les transports en commun ne sont pas assez nombreux. Je ne peux par exemple pas aller au boulot en transport en commun, à moins de faire un détour par Paris qui me coûterait 3h00 de mon temps chaque jour; Et pourtant, il suffirait juste de mettre en service une ligne de train Cergy - Saint Germain en Laye : il y a déjà les voies (sur les cartes en tout cas). Ça permettrait d'ailleurs de prolonger cette ligne et de la rentabiliser (car pour le moment elle ne sert à rien et donc coûte un max à la collectivité). Ça permettrait aussi de désengorger la route Cergy - Saint Germain en Laye, qui est chargée aux heures de pointes (donc moins de pollution ;-).