Aprés avoir télécharger et suivit les instructions (indispensables !) pour pouvoir lancer Nvu, celui-ci est apparu sur mon bureau (KDE 3.1, Mandrake 9.1).

Une interface agréable

Basé sur le toolkit de Mozilla Firebird, on y retrouve la vélocité et le look globale du navigateur. L'interface est agréable. L'ouverture de pages web existantes offre l'heureuse surprise de les voir intactes, même si elles sont full CSS ! On peut les modifier en wysiwyg, ou directement dans le code source. On peut ouvrir plusieurs pages en même temps , et passer de l'une à l'autre grâce à un système d'onglets (toujours très pratique les onglets :) .

On peut ajouter des styles inline ou en passant par l'éditeur de feuille de style qui est par ailleurs bien conçu dans l'ensemble.

Le truc qui tue : l'édition des pages via ftp. En toute transparence. C'est un régale car très bien fait :-) Enfin, la barre d'outils est complète.

oui mais..

Bien que dans l'ensemble, cette version peut satisfaire les webmestres en herbe, je pense qu'il laissera sur sa faim les habitués du full (X)HTML/strict et CSS. En effet, la manipulation des divs et autres blocs est pour le moment plutôt basique, voire insuffisante.

Surtout au niveau positionnement : dans les facilités offertes par Nvu, il n'y a que le positionnement absolu. En gros, on peut mettre un bloc soit inline, soit en absolu. Pour le mettre en absolu, on a un bouton sous forme de punaise. En mettant le curseur dans un bloc et en cliquant sur ce bouton, le bloc se met en absolu, et des poignées apparaissent, pour pouvoir le déplacer, changer sa taille etc.. Très pratique et rien à dire là-dessus.

Oui mais voilà, mettre des blocs en absolu, c'est pas toujours génial pour la mise en page et je préfère souvent utiliser des blocs flottants (style float). C'est souvent suffisant et permet d'avoir un design plus adaptable (qui s'adapte automatiquement en fonction du zoom dans le navigateur, de la taille de fenêtre etc..).

On peut changer bien sûr le style d'un bloc, son mode de positionnement, son aspect flottant, mais il n'y a rien dans l'interface qui permette de le faire aisément. Il faut passer par l'éditeur de style. Pire, il n'y a rien pour sélectionner un bloc, sauf ce bouton punaise. Oui mais voilà, en cliquant sur ce bouton, ça met systématiquement le bloc en absolu, donc écrase vos éventuelles modification sur les styles concernés (position, top, left etc..) :-/

Dans la liste de sélection de type de paragraphe de la barre d'outils, on n'a pas le droit à une div. Bref, pas facile de créer et manipuler différent blocs. On en vient presque à utiliser le générateur de tableau pour faire la mise en page ! Arg ! Des tables pour la mise en page ! Pas ça ! ;-) Ou alors reprendre un bon vieil éditeur classique pour tout faire à la main.

Ce qu'il faudrait pour améliorer le positionnement

Ce que j'aimerais dans les prochaines versions de Nvu, c'est qu'il y ait des outils avec leurs boutons associés dans la barre d'outils. Un peu comme ce qu'on trouve dans un éditeur d'image. Il y aurait un outil édition, qui permettrait d'éditer le contenu de la page comme on peut le faire actuellement, et un outil sélection ou positionnement, qui permettrait de manipuler les blocs.

Un clic sur un bloc, et il est sélectionné (pas de changement de style ou autre comme c'est le cas). Il serait alors détouré pour bien le repérer. Le menu du clic droit serait différent et proposerait de changer facilement les propriétés, en particulier le positionnement :

  • le mettre en absolu, relatif, ou fixé
  • le mettre en flottant gauche ou droite (ou pas flottant)

En mode absolu, comme je l'ai dit, on a actuellement une petite poignée spéciale sur le dessus, pour déplacer le bloc. Celle-ci n'apparaitrait donc que si on a défini le bloc en absolue (et relatif ? dans ce cas, les coordonnées top, left .. seraient calculées en relatifs).

Il y aurait également des poignées sur chaque coté du bloc, mais leurs formes seraient différentes selon que les styles correspondant (top, left, width...) sont réellement définies ou pas. Et un double clic ou alt+clic ou un truc dans ce genre là, permettrait de dire activé ou inactivé, donc dans le premier cas, d'étirer le coté (on a alors un style top, left ou autre définit) et dans le deuxième cas de ne pas pouvoir étirer le coté (et dans ce cas, pas de style correspondant).

Avec ceci, je pense qu'on pourra commencer à avoir un outil utilisable pour faire de la réelle mise en page en quelques clics, sans recourir aux infâmes tableaux.

Autres propositions

En vrac :

  • avoir tous les types de bloc dans la liste des styles de paragraphes (sauf ceux qui ont un bouton spécial dans la barre d'outils). Je pense tout particulièrement à la balise div.
  • Quand un id est défini sur un élément, les styles qu'on définit irait dans la feuille de style, pas inline. (ou avoir une option de configuration pour le faire ou non)
  • Un view source avec coloration syntaxique
  • pouvoir indiquer si on veut que les caractères accentués soit systématiquement transformés en entité ou non. Actuellement, ils le sont, et c'est assez emmerdant quand on bosse sur le source (et surtout inutile si on spécifie un charset dans une meta ou si c'est du xhtml avec le type d'encodage dans la balise xml).
  • Support de balises autres que html, comme les balises PHP.. (Il les ignore, ou les mets en valeur, je ne sais pas, mais __qu'il ne les détruise pas_ ! :-)
  • Support du HTML et XHTML strict.

Conclusion

Nvu un outil prometteur, mais encore perfectible. Mais c'est normal, ce n'est qu'une Beta, et à n'en pas douter, vu la somme de travail réalisée par Daniel, les futures versions vont dépoter. Et en espérant que mes souhaits se réalisent :-) (c'est pas forcément gagné, car apparement certaines choses pourraient nécessiter une refonte du moteur d'aprés Tristan)